Mon Tom Tom d’amour,

Il était une fois une princesse fighteuse qui avait un coeur d’artichaud (ou chou-fleur ou cornichon pourvu qu’il s’agisse d’un légume pas très sexy). Oui, tu as bien entendu, une princesse fighteuse. C’est comme une princesse de conte de fée mais elle doit combattre pour survivre dans ce monde de brutes. Sa façon de survivre c’était d’avoir un prince dans sa vie (ok, le premier clodo qui passait faisait l’affaire aussi, souvent, trop souvent…). Un jour après avoir enchaîné les princes qui faisaient croire qu’ils étaient des princes pour pouvoir jouer aux billes avec la princesse (je te l’accorde il s’agit d’une métaphore de merde qui veut en réalité dire qu’ils couchent ensemble mais dans l’esprit de cette jolie histoire je dissimulerais à l’occasion l’intolérable vérité) mais en fait non c’était plutôt des cyborgs méchants qui ne voulaient que lui piquer ses billes.

Bah là, la princesse elle s’est retrouvée toute seule, sans personne à qui penser et surtout, sans distraction pour qu’elle arrête de penser que sa vie faite de strass, de paillettes et de choucroutes, bah elle est cool mais pas tant que ça. La princesse elle est aussi un peu beaucoup une gitane sur les bords et elle vit dans un salon depuis 6 mois parce qu’elle n’a pas un rond.
En plus, quand on est une princesse de cet acabit bah on aime les princes qui aiment les autres princes (genre les grosses tapettes comme toi).

Mais là, elle a rencontré un crapeau qui aime les belettes. Et puis ce crapeau, il a plein de défauts mais il aime beaucoup la princesse-fighteuse, et puis il est gentil. Et ça, ça court pas les rues les crapeaux gentils. Donc la princteuse (contraction de princesse et de fighteuse pour ceux qui
Source: Slogan1969  

About The Author

mm
Team Mobtreal

Related Posts