Hier soir, j’ai embarqué dans une machine à voyager dans le temps et je me suis retrouvée à l’époque de la prohibition, au temps où la réputation de Montréal comme grande ville nord-américaine de cabarets n’était plus faire. Sans oublier que après la fin de la Secondaire Guerre mondiale, le monde des cabarets montréalais accueillait toutes les grandes vedette américaines, françaises et québécoises ! Bref, j’étais de retour dans le Quartier du Red Light de jadis !

photo 1

Qu’est-ce qui explique que je me suis retrouvée là ? Le Grand Burlesque Show, qui était en performance au Club Soda les 21, 22 et 23 mars. J’ai assisté à la deuxième représentation du samedi soir et j’ai bien aimé ce petit glimpse dans l’univers kinky et coquin du burlesque.

Même avant que le spectacle ne soit commencé, j’étais déjà dans l’ambiance de cabaret car,  mesdames et messieurs avaient revêtu leurs plus beaux atours vintage. Robes à paillettes, boas et corsets côtoyaient queue-de-pie et noeuds papillon ! Bref, j’étais so underdress.

photo 5

La soirée était divisée en tableaux et le tout était savamment animé par Benjamin Marquis, un personnage lubrique, charmeur et bilingue (!) qui m’a fait bien rire, je l’avoue. Faut dire aussi que je suis de bonne humeur quand le serveur me remet trop d’argent pour le drink que je lui ai commandé. Oupsy.

Il y eu de l’effeuillage certes ! Des petites fesses et des plus rondelettes (OUI ! j’en étais bien heureuse !!!), des performances sexy mais toujours classy. Le tout mêlant chant, opéra (!), danse, stand-up comedy, arts du cirque et costumes flamboyants.

photo 2

Il y avait des performances plus époustouflantes que d’autres comme le classique numéro de Moulin Rouge mais cette fois si bien interprété ! Je ne suis pas capable de lever ma jambe aussi haut… et surtout pas 50 fois de file ! C’était pas mal physique comme numéro mettons. Sans oublier les chanteurs d’opéra qui m’ont donné des frissons et LouLou Duchess de Rière qui, dans son numéro hommage à la première femme noire à avoir monter sur une scène, se shakait le derrière comme je n’ai jamais vu quelqu’un le faire ! You go girl !

photo 4

Mention spéciale aussi à Miss M qui livré un numéro sexy en s’inspirant de son combat contre le cancer… Props !!!

photo 1

Ce que j’ai aimé surtout, c’est l’ambiance du show où on mettait en valeur le corps de la femme sans la dénigrer. Parce que oui c’est beau une fille, c’est sexy pis ça a le droit de l’être dans le respect et ça, il y en avait hier dans la réception du public et dans tout le traitement du show. Bref, des biens belles filles oui, mais surtout pleines de talent qui ont su me faire vivre, ne serait-ce que le temps d’une soirée dans ma vie, l’ambiance des cabarets burlesques de jadis.

Merci à Scarlett James de ramener le burlesque à la vie depuis 2009 et pour cette expérience vintage sexy !

Je m’en vais pratiquer ma routine sexy, ciao bizou.

@ErikaMath

About The Author

mm

Boss Erika Mathieu est la professionnelle des arts médiatiques et de l’humour sous n’importe quelle forme ! Étudiante en Télévision avec un background en théâtre, elle écrit, réalise, anime à la radio, mais surtout… donne son opinion sur tout! Fine critique, elle est toujours là où il faut être! Elle se spécialise en humour, cinéma, télévision, littérature, festivals, théâtre, art visuel.

Related Posts