Hier soir, c’était mon premier gala Juste pour Rire de l’été. C’est une petite blonde très excitée de retrouver ses humoristes préférés qui s’est assise dans l’immense salle Wilfrid Pelletier de la Place-des-Arts. Un vent de nostalgie me prend au coeur lorsque j’entends les puissantes notes du désormais célèbre jingle de Juste pour Rire alors que toute la salle surexcitée se met à taper des mains. Il faut dire que l’été dernier, j’ai fait partie de la Brigade JPR (la meilleure job du monde soit dit en passant). Ayant grandi avec Juste pour Rire, la perspective de me taper tous les shows l’été dernier m’avait rendue assez folle comme de la marde. Travailler en s’amusant de même ça se fait comme pas. Retrouver enfin l’ambiance du festival hier soir était presque un soulagement. Et il faut surtout souligner que nous avons eu droit à tout un gala !

Jean-François Mercier dans toute sa gloire

Jean-François Mercier dans toute sa gloire

Ayant pour thème l’argent, Jean-François Mercier a animé le gala d’hier soir avec l’assurance de ces humoristes dont la réputation n’est plus à faire. Le par le passé très controversé «gros cave», n’est vraiment plus si cave. Il sacre toujours autant, certes, mais ses propos injurieux, cette fois dirigés contre le gouvernement, étaient tout à fait de circonstance hier et son petage de coche sur scène nous permertait la catarsis de notre propre rage refoulée depuis le début de cette épopée de corruption, colusion, maires abjects et argent volé dans les poches du contribuable québécois. Magistral. Jean-François Mercier a d’ailleurs fait son entrée de façon tout à fait appropriée au thème de la soirée : Une limousine arrivant sur scène, laissant sortir une dizaine de pitounes, un gars tout nu (et un peu… shafté disons ?) suivi de notre gros cave national. Quelle entrée !

Neev nous parle de la Commission Charbonneau !

Neev nous parle de la Commission Charbonneau !

Tous les humoristes de la soirée ont été grandioses, à commencer par Neev qui nous a servi un numéro parfaitement maîtrisé. Une bonne chose des galas Juste pour Rire : Cela a certainement permis à beaucoup de gens de découvrir ce délirant humoriste de la relève. Ça met sa map, comme on dit. Ne manque pas son show le 22 juillet dans le cadre du Zoofest, Neev en rappel! Il fût suivi de Cathy Gauthier qui, bien que toujours en pleine possession de ses moyens, ne nous a pas livré le meilleur de ses numéros hier soir… Plutôt ordinaire, sans punchs et sans surprises.

Cathy Gauthier, numéro ordinaire mais look «su'a coche»

Cathy Gauthier, numéro ordinaire mais look «su’a coche»

Ce fût ensuite un bonheur pour tous de retrouver Martin Petit, toujours excellent. Pourtant, la rélévation de la soirée suivra tout juste après alors que Phil Roy monte sur scène. Wow. Quelle découverte j’ai fait hier soir. Ce gars a beaucoup d’avenir dans le monde de l’humour, déjà que juste sa bouille est adorablement comique. Avoir droit à une ovation debout à son premier gala Juste pour Rire, c’est quelque chose. Allez vite le découvrir mais ne le cherchez pas au Métro Crémazie : Il en est barré. Allez plutôt du côté du Zoofest où il présente son show Double Tête d’Affiche – Phil et Mehdi 3D en compagnie de Mehdi Bousaidan à l’Espace des Arts les 25 et 26 juillet.

Phil Roy : Ma découverte de la soirée !

Phil Roy : Ma découverte de la soirée !

Maintenant, on rentre dans le bout le fun. S’ensuivirent 3 numéros donnant dans la perfection. Tout d’abord, Jean-François Mercier se fait interrompre sur scène par un Pierre Hébert incarnant son personnage désormais culte, Renaud (inspiré du personnage de Annie et ses hommes). «Quand ta mère me suce, ça sent le Polydent!», «T’es laid pis tu pues du batte» et autres poésies sorties de la bouche de Renaud ont complètement fait délirer la foule. L’arrivée de la mère de Jean-François Mercier (oui, c’était vraiment sa mère, fiez-vous à la fille qui a fait déjà fait un dossier de recherche sur lui!) à la fin du sketch couronnait le tout.

Fight entre Renaud (Pierre Hébert) et le King de V

Fight entre Renaud (Pierre Hébert) et le King de V

Pendant le numéro de stand-up de Mike Ward, je suis juste morte, comme d’habitude. Il me tue à chaque fois. Assurément mon humoriste francophone favori et depuis oh combien d’années… Il n’a aucune limite, tout simplement. Aucune censure, aucune gêne. J’adore ça. Et en passant, si tu veux te procurer son dernier show, tu peux le downloader pour seulement 5$ sur Internet. Comme dit Mike, si tu voles ça, pour 5$, t’es vraiment une guenille.

Mike, mon Mike.

Mike, mon Mike.

Finalement, l’arrivée des cinq Dragons sur scène (Danièle Heinkel, François Lambert, Serge Beauchemin, Alexandre Taillefer et Gaétan Frigon) à l’occasion d’une présentation ma foi délectable des Denis Drolet, m’a achevé. Les répliques s’enchaînaient à un rythme parfait, les vacheries étaient délicieuses et les Denis, ces êtres incompris il y a de cela quelques années, ont conquis la Place-des-Arts.

Les Dragons... à TVA !

Les Dragons… à TVA !

Dominic Paquet a terminé ce gala en beauté. Moi qui ne suit pas une fan (et encore moins depuis ce sketch tristement douteux : http://www.youtube.com/watch?v=RMs6PWfxJh4 ) j’ai été agréablement surprise du numéro. Dominic Paquet a vraiment un talent certain dans les imitations et quand il n’incarne pas un douche bag malaisant, je l’aime bien.

Dominic Paquet !

Dominic Paquet !

En somme, un gala très réussi pour Jean-François Mercier. On a eu droit à une brochette d’humoristes quasi parfaite et à de très bons flashs. Finir la soirée au Charlot (bar officiel de Juste pour Rire) était de mise en cette magnifique soirée de juillet. Moi qui voulait me coucher tôt… Oups.

On remet ça ce soir ! Parce que ce soir… c’est le gala de Mike Ward !!! Celui qui a choisi le thème de la sexualité repoussera assurément encore une fois les limites du «disable». J’ai hâte en maudine. Plus que quelques heures ! Mais juste avant, direction Monument National pour le show du charmant humoriste originaire de Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie, Simon Leblanc. J’ai découvert le délirant personnage alors que je le passais en entrevue pour le magazine culturel Panache… Un humoriste à découvrir, absolument ! Manque pas ça, 20h30 !

Passe un bon festival petit bourdon !

Ciaoooo

@ErikaMath

About The Author

mm

Boss Erika Mathieu est la professionnelle des arts médiatiques et de l’humour sous n’importe quelle forme ! Étudiante en Télévision avec un background en théâtre, elle écrit, réalise, anime à la radio, mais surtout… donne son opinion sur tout! Fine critique, elle est toujours là où il faut être! Elle se spécialise en humour, cinéma, télévision, littérature, festivals, théâtre, art visuel.

Related Posts