Pouhaaaaa qu’il est dur de se remettre au travail après 3 semaines de vacances dans les Caraïbes… Une semaine jour pour jour que je suis rentrée à Montréal, et je commence à peine à me réveiller. JAMAIS je n’aurais cru être aussi molle et lente après des heures de repos et de relaxation. Comment est-ce possible sérieusement ?
Bon d’accord, prendre l’avion, se mettre en maillot chaque jour, étaler de la crème après chaque baignade, manger des fruits d’un autre monde, boire du rhum envoûtant, écouter le son scintillant des oiseaux, c’est éreintant, mais tout de même. À ce stade de mon retour, je me fais honte, je souffre d’auto-agacement.
Je suis tellement déphasée qu’il m’arrive parfois de ne plus savoir où sont rangées mes affaires tant mes repères sont fusillés.

Pour ma défense, deux choses jouent pas mal en ma défaveur. D’abord, j’ai été quasi bloquée du dos jusqu’à hier. Blocage qui s’avère en voie de guérison grâce au talent d’un gentil ostéopathe. Ensuite, mais quel temps déprimant !! Évidemment, je savais bien que je ne revenais pas en Équateur ou en période printanière, hein, c’est Montréal, on est en mars, donc faut pas rêver, mais là. Pluie, ciel bas, vent, froid, pluie, ciel bas, vent, froid, pluie…. Quoique quelques rayons peinent à percer l’épaisseur nuageuse de ma conscience nébuleuse aujourd’hui. (nb: ça n’aura duré que 10 minutes)

Bon je vais pas non plus écrire des tirades de chieuse sur le temps qu’il fait dans le pays que j’ai choisi d’habiter.
Le fait est qu’autant je suis devenue UBBER tolérante sur les températures hivernales en plus de trois ans de vie commune avec le Canada, autant trois semaines sous les tropiques ont ravivé ma mémoire méditerranéenne. En bref, le froid c’est chiant. Surtout, le manque de lumière. Il est 17h30, et j’ai l’impression que le jour ne s’est jamais levé. À croire que le temps est hangover 24h/ 24h depuis mon retour.

Et mon corps réagit aussi à cette fâcheuse transition. J’ai mal à la tête, je dors à peine, je me sens fatiguée pour un oui pour un non, j’ai envie d’être dehors mais je veux rentrer dès que je sors. Je râle, je fais des cauchemars, je me plains, et je m’impatiente du premier jour où je pourrais enfin recommencer à écrire sur ma terrasse, les pieds nus et la limonade au bec.

Aujourd’hui, je ne reste pas longtemps, je venais juste dire HELLO. Il y a tellement de choses qui m’attendent cette année, tout ça m’excite tellement ! Et que de bonnes nouvelles depuis mon retour, c’est à peine croyable !! Puis il y a beaucoup d’amour, de joie, de rire et de nouveaux projets aussi.

Prochainement, www.slogan1969.com va disparaître, et renaître de ses cendres pour un nouveau départ. J’ai vraiment hâte de vous parler de tout ça !! Ah la la la je suis heureuse heureuse heureuse !

Je vous laisse sur quelques photos (qui ne sont qu’un avant goût de ce qui vous attend) avant de …read more
Source: Slogan1969  

About The Author

mm
Mobster Blogger

Originally from France, Audrey lives in Montreal and enjoys burlesque, theatre and music. Not only does she have a great eye behind her camera, but her writing skills are impeccable and excellent. She has been published in Inspiro Magazine, La Presse de Montréal and on Just For Laughs blog.

Topic Contributor: Theater, Arts, Music, Culture, Animals, Movies, Francophone

Related Posts