“Si la grâce était un p’tit brun qui fait du stand-up, elle s’appellerait Yacine…”

yacine_belhousse

Jeudi 4 juillet 2013, première soirée Zoofest, premier show, premières émotions.
À 19h30 au Monument National, on (re)découvrait un talent de la relève française connu grâce au Jamel Comedy Club, Yacine Belhousse. Ici au Québec, il est vrai que l’on a très peu entendu parler de lui, à moins d’être français, fan de Bref ou de suivre religieusement tout ce qu’il se passe sur la planète humour internationale, il y a peu de chance pour que son nom t’évoque quelque chose.
Arrivée 5 minutes en retard à sa première représentation dans le cadre du cinquième anniversaire de Zoofest, j’ai été déçue de voir un public si absent. Je ne sais pas toi, mais personnellement je suis toujours un peu gênée pour l’artiste qui à coup sûr rêve d’avoir face à lui une salle bien remplie.
Bien qu’il l’ait souligné quelques fois, bien glissé dans une blague l’air de rien, Yacine ne s’est pas laissé démonter par les chaises vides, et a su faire rire à gorges déployées les quelques fidèles réunis ce soir-là.
Avec un mélange fin d’humour, d’intelligence et de cynisme, il sait piquer là où il faut la curiosité et le fou rire assuré. Avec ses multiples références à son univers geek, le cinéma et ses expériences personnelles très touchantes, il émeut et donne envie de le voir encore et encore.
Je lui souhaite un bel avenir dans un univers qui lui va bien, et suis certaine qu’il reviendra un jour nous voir à Montréal avec un spectacle de folie, où cette fois, soyez-en sûr, aucune place ne restera vide.
Yacine Belhousse (déjà très, très, TRÈS connu en France) jouera sa dernière représentation ce soir, samedi 6 juillet à 19h30 au Monument National.
Plus d’informations et achat de billets ici.
Retrouvez l’univers de Yacine Belhousse.

“Dédo. Quatre lettres… comme Zidane ou yaourt… Simple coïncidence, me direz‐vous?”

dédo

Pour l’acte 2 ce soir-là, nous avions rendez-vous avec Dédo à 21h. Dédo, lui aussi possède une réputation bien solide chez les humoristes. Fan de metal, cheveux (très) longs, et Doc Martens, il est assurément l’humoriste le plus décalé de sa génération. Mais ne vous méprenez pas ! S’il assume son amour pour Marilyn Manson, sa passion pour le cinéma d’horreur et son style parfois gothique, son humour ne tournera pas autours de Satan, du plaisir de torturer des animaux ou de scarifications !! Au contraire, tu découvriras un gars bourré d’humour, d’intelligence et d’un bon sens de la répartie.
On sent dans sa personnalité une énergie dingue, un désir fou de donner du plaisir à son public (qu’il se plaît d’ailleurs à faire participer), et un talent indéniable pour la scène. Lui aussi révélé grâce au Jamel Comedy Club, et aperçu dans Bref, son avenir dans le monde du spectacle, de la télévision et même du cinéma ne fait aucun doute. Il multiplie les collaborations, et se fait reconnaître maintenant régulièrement dans la rue pour un autographe ou se faire entendre dire qu’il est bon.
D’ailleurs, connus en France pour leurs histoires hilarantes racontées par des chaussettes, Yacine Belhousse et Dédo auraient pu nous faire le plaisir de nous en conter une. Malheureusement, le premier rentrera plus tôt sur Paris (où il joue d’ailleurs du jeudi au samedi à 20h15 au Théâtre de Dix Heures), pendant que le second continuera de réunir convaincus et futurs fans jusqu’au 17 juillet. Il clôturera d’ailleurs sa venue à Montréal par un spectacle de ouf aux Katacombes, un lieu qui aurait dû, selon moi, être son QG dès le début.

Plus d’informations et achats de billets ici.
En savoir plus sur Dédo ici.

About The Author

mm
Mobster Blogger

Originally from France, Audrey lives in Montreal and enjoys burlesque, theatre and music. Not only does she have a great eye behind her camera, but her writing skills are impeccable and excellent. She has been published in Inspiro Magazine, La Presse de Montréal and on Just For Laughs blog.

Topic Contributor: Theater, Arts, Music, Culture, Animals, Movies, Francophone

Related Posts