Quand, par un alignement des astres exceptionnel, j’ai reçu une invitation pour aller voir un spectacle burlesque de Dita Von Teese à l’Olympia, j’étais folle de joie. Est-ce que la soirée était à la hauteur de mes attentes ? Tout à fait.

 De prime abord, je dois dire que je m’y connais très peu en burlesque, mais la formule proposée par le Grand Cabaret de Speakeasy Burlesque  le 21 février m’a beaucoup plu. J’ai été tout d’abord un peu déçue de constater que Dita ne faisait que deux numéros sur quinze, mais les différentes prestations formaient un spectacle varié et divertissant. Dès que nous sommes entrées dans la salle, nous avons littéralement eu l’impression d’être transportées dans The Great Gatsby. La musique rétro se faisait entendre. Partout, des femmes aux coiffures, aux robes et maquillages d’époque se faisaient prendre en photo. Aussi, la salle de l’Olympia, construite dans les années 1920, se portait merveilleusement bien à l’atmosphère.

Avec une demi-heure de retard, le spectacle a débuté. L’animateur hyperactif était plutôt agaçant, mais mis à part ses présentations du début, il ne parlait que quelques instants entre les numéros. Durant la soirée, nous avons pu découvrir des numéros de toutes sortes. Plusieurs artistes nous ont offert des prestations d’effeuillages sensuels sans être vulgaires. Dita Von Teese était bien sûr magnifique, mais l’étaient aussi Lavender May, The Lady Josephine et plusieurs autres. Mention spéciale au numéro d’inspiration égyptienne de The Foxy Lexxi qui était éblouissant.

Crédit photo: www.labibleurbaine.com

Crédit photo: www.labibleurbaine.com

 De plus, un numéro de baladi, une chanteuse digne des clubs de jazz, une contorsionniste et une drag-queen absolument charmante et débordante d’énergie ont permis d’ajouter de la variété au programme. Ceux qui ne venaient que pour Dita Von Teese ont probablement trouvé ses présences trop courtes, mais j’ai, pour ma part, tout autant apprécié les autres performances. En assistant à cette représentation, j’ai aussi pu découvrir un univers dans lequel la femme avec un grand F est confiante et sûre d’elle. J’ai également adoré le fait qu’on y présentait des femmes de diverses origines et aux silhouettes certes athlétiques, mais tout de même variées. En bref, le Grand Cabaret de Dita Von Teese m’a permis de passer un très agréable moment dans un esprit des 1920s, malgré les apparitions très brèves de la vedette.

Et vous, aimez-vous le burlesque ?

Amélie Lacroix Maccabée – amelie.lacroixmaccabee@gmail.com

L’image à la une provient de mybeautybox.ca

Auteure : Amélie Lacroix Maccabée

Article originalement publié sur Boucle Magazine. Pour en savoir davantage, c’est ici.

About The Author

Mobster Blogger

Petit chef d’une grande tribu exceptionnelle. Rédactrice, gestionnaire de communauté, entrepreneure et intervenante sociale engagée. Addict du Web et fascinée par le concept de groupe. She’s a dreamer. Elle aime les fleurs, les cupcakes et dormir. Quand elle ne dort pas, elle est constamment à la recherche d’instants de zénitude et de bonheur. Voir son travail sur Boucle Magazine Topic Contributor: Festivals, Musique, Théatre, Livres, Films & Cinéma

Related Posts